1er Mai : lettre ouverte à Muriel Pénicaud

 1er mai : adresse à Madame Penicaud, ministre du Travail

Lire la suite : 1er Mai : lettre ouverte à Muriel Pénicaud

Presstalis, un outil précieux pour notre démocratie

Lettre à M. Franck Riester, ministre de la Culture

Martigues, le 22 avril 2020

 

Monsieur le Ministre,

La situation de cessation des paiements dans laquelle se trouve l’entreprise Presstalis a de quoi nourrir de vives inquiétudes pour l’avenir de la presse écrite. Cette situation résulte d’une volonté de certains propriétaires de presse de ne plus partager ce service mutualisé de distribution permettant de garantir le pluralisme. Elle procède également d’une volonté manifeste de dumping social.

Lire la suite : Presstalis, un outil précieux pour notre démocratie

#Covid-19 : situation dans les centres de rétention administrative

Lettre à M. Christophe Castaner, Ministre de l'Intérieur

Martigues, vendredi 17 avril 2020

 

Monsieur le Ministre,

Je me permets de revenir sur la question de la poursuite du placement et du maintien des personnes étrangères en centres de rétention administrative (CRA) que j'avais évoquée lors de votre audition, le 9 avril, par la mission d'information sur la gestion de la crise du Covid-19.

Vous expliquez que les consignes données pour traiter les retenus qui seraient contaminés ont été jugées appropriées par le Conseil d'État et que des dispositions sont prises pour leur garantir l'accès aux soins. Je ne sais quelles dispositions sont prises pour éviter la propagation du virus aux personnes retenues et aux personnels des CRA, ni si le dépistage des nouveaux entrants est systématique, mais la question demeure plus que jamais posée de la pertinence de la poursuite des placements en l'absence de procédures judiciaires et sans perspectives d'éloignement du territoire. 

Vous avez invoqué le risque que parmi ces personnes se trouvent des criminels, ce qui ne saurait justifier une politique d’enfermement préventif systématique dans notre État de droit.
Monsieur le Défenseur des droits a également émis un avis tranché sur la continuation de l’activité des CRA voici quelques jours. Il nous semble incontournable de le prendre en considération.

C'est pourquoi, Monsieur le Ministre, je vous demande de re-considérer votre position sur la poursuite du placement des étrangers dans les CRA.

Vous remerciant de vos réponses, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

 

#Covid-19 : cotation des actes infirmiers des centres Covid

Lettre à M. Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé

Martigues, lundi 20 avril 2020

 

Monsieur le Ministre,

Plusieurs centres Covid ont ouvert dans les communes pour désengorger les hôpitaux, les cliniques et soulager la médecine de ville. C'est notamment le cas dans ma circonscription et dans la ville d'Istres.

Aux côtés des médecins, des infirmières et infirmiers qui exercent en libéral (IDEL) accueillent les patients et prodiguent les actes de soins appropriés. Leur travail se prolonge à domicile où les IDEL continuent de produire les actes lorsque le retour nécessite une prise en charge.

J'ai été informé que la cotation de leurs actes serait de TLLc’est-à-dire 12 euros brut, soit 6 euros net, ce qui ne correspond pas à la cotation pour le suivi d'un patient en présentiel.

Les IDEL  vous ont fait part de leur demande que leurs actes soient côtés à AMI 5,8+ MCI comme pour les actes à domicile. Il me semble inconcevable de ne pas faire droit à leur demande et à la juste reconnaissance de leur travail.

Vous remerciant de prendre à compte leur légitime revendication, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Suppressions de classes à la rentrée 2020

Lettre à Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale et de la Jeunesse

Martigues, le 14 avril 2020

 

Monsieur le Ministre,

Selon les informations qui me sont parvenues, des suppressions de classes sont annoncées dans les communes de la région Provence Alpes Côte d'Azur pour la rentrée de septembre 2020.

Plusieurs élus du territoire de ma circonscription ont réagi à ce projet. C'est notamment le cas pour les élus des communes de Martigues et Port de Bouc qui ont exprimé leur colère face à une décision inappropriée aux besoins de leurs populations et contradictoire avec les dispositifs nationaux auxquels ces deux communes émargent. Comment comprendre qu'une telle décision puisse s'appliquer dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville, de l'éducation prioritaire ou encore, comme c'est le cas pour Port de Bouc, dans une ville qui a reçu le label Cité éducative ? Comment accepter, alors que la crise que nous vivons met en exergue le caractère indispensable de nos services publics, il soit annoncé un nouveau recul de celui de l'Éducation nationale dans des territoires où les besoins s'expriment de manière aigüe ?

Monsieur le Ministe, je partage les inquiétudes et la colère qui s'expriment d'autant que les élèves issus des familles les plus fragilisées manquent, en raison du confinement, de l'accompagnement indispensable pour leur permettre de suivre leur scolarité dans les meilleures conditions. Il paraît totalement déplacé de prendre de telles décisions dans cette période, alors même que toutes les concertations sont rendues difficiles et que les informations restent à confirmer.

C'est pourquoi, je vous demande de revenir sur cette décision qui, si elle était mise en œuvre, ne manquerait pas de creuser encore les inégalités dont souffrent déjà nos quartiers populaires.

Veuillez croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

La fabrique du commun

14 quai Général Leclerc, 

13500 Martigues

téléphone : 04 42 02 28 51

 

Dans votre ville un jeudi par mois sur rendez-vous 

  • Port-Saint-Louis du Rhône le 1er jeudi du mois de 15h30 à 17h Maison de services au public
  • Istres le 2ème jeudi du mois de 16h à 17h30 Hôtel de ville
  • Port de Bouc le 3ème jeudi du mois de 16h à 17h30 CC Elsa Triolet

 

La lettre d'information

 Inscription *                            (* information obligatoire)

Appuyer sur "Entrée"