Incident à Kem One : lettre à la ministre de la Transition écologique

Madame Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique - Martigues, le 27 juillet 2020

Madame la Ministre,

Le jeudi 23 juillet dernier, sur le complexe pétrochimique de Kem One à Lavéra Martigues, classée SEVESO seuil haut, une fuite au sein dun bac de stockage de solution de chlorure ferrique a eu pour conséquence un épandage vers le réseau d'eau pluvial. Celle-ci était visible sous la forme d'une nappe au niveau de lanse dAuguette à Martigues. Fort heureusement, aucun blessé nest à déplorer parmi les salariés. Mais des inquiétudes demeurent sur les conséquences écologiques. La faune et la flore risquent de subir des effets néfastes de cet incident. 

Lire la suite : Incident à Kem One : lettre à la ministre de la Transition écologique

Incident à Kem One : lettre à la ministre du Travail

Madame Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion - Martigues, le 27 juillet 2020

Madame la Ministre,

Le jeudi 23 juillet dernier, sur le complexe pétrochimique de Kem One à Lavéra Martigues, classée SEVESO seuil haut, une fuite au sein dun bac de stockage de solution de chlorure ferrique a eu pour conséquence un épandage vers le réseau d'eau pluvial. Celle-ci était visible sous la forme d'une nappe au niveau de lanse dAuguette à Martigues. Fort heureusement, aucun blessé nest à déplorer parmi les salariés. Mais des inquiétudes demeurent sur les conséquences écologiques. La faune et la flore risquent de subir des effets néfastes de cet incident. 

Lire la suite : Incident à Kem One : lettre à la ministre du Travail

SAD, distribution de la presse : le gouvernement doit agir vite !

Déclaration - Vendredi 22 mai 2020

 

Je me suis rendu ce matin à la rencontre des salariés de la SAD, filiale de Presstalis liquidée du jour au lendemain laissant plus de 500 personnes sans emploi et une activité de distribution de la presse écrite en plan. 

Cette décision n’était pas inéluctable et l’on peine toujours à en comprendre tous les tenants et aboutissants.

Les guéguerres entre éditeurs et les égoïsmes mettent des droits fondamentaux en danger. Dans cette situation, l’Etat n’a pas été au rendez-vous comme il l’aurait dû. C’est le pluralisme et la liberté de la presse, c’est le droit à l’information qui sont ainsi mis à mal. Ce sont des éditeurs et des diffuseurs de presse qui sont encore plus fragilisés, à un moment déjà critique.

Une solution d’urgence doit être trouvée en lien avec des acteurs publics pour permettre la continuité de l’activité avec le personnel qui est disponible pour cela.

Or, des démarches de contournement sont engagées en catimini pour écarter les salariés pris dans les filets de la liquidation et profiter de la période pour pratiquer du dumping. Des réseaux low-cost incohérents, inefficaces et gaspilleurs ne sauraient constituer un modèle d’avenir. L’organisation logistique des dépôts et le savoir-faire des salariés du niveau 2 sont essentiels.

Une proposition est sur la table pour qu’émerge une nouvelle structure coopérative permettant cette mutualisation indispensable tant économiquement, qu’écologiquement, socialement et démocratiquement parlant.

Je demande au gouvernement d’y apporter son appui, d’y prendre part et, pour cela, d’engager sans délai une véritable discussion avec l’ensemble des acteurs, y compris les représentants des salariés des entreprises liquidées. C’est une question de santé pour la République.

 

 

 

 

 

Incident à KemOne : lettre au ministre de l'Économie

Monsieur Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances - Martigues, le 27 juillet 2020

Monsieur le Ministre,

Le jeudi 23 juillet dernier, sur le complexe pétrochimique de Kem One à Lavéra Martigues, classée SEVESO seuil haut, une fuite au sein dun bac de stockage de solution de chlorure ferrique a eu pour conséquence un épandage vers le réseau d'eau pluvial. Celle-ci était visible sous la forme d'une nappe au niveau de lanse dAuguette à Martigues. Fort heureusement, aucun blessé nest à déplorer parmi les salariés. Mais des inquiétudes demeurent sur les conséquences écologiques. La faune et la flore risquent de subir des effets néfastes de cet incident. 

Lire la suite : Incident à KemOne : lettre au ministre de l'Économie

Situation d'ArcelorMittal Fos-sur-Mer : Courrier à Bruno Le Maire

Monsieur le ministre,

La crise du coronavirus impacte fortement toute notre économie. Elle touche particulièrement notre industrie et plus singulièrement encore la sidérurgie. Le site ArcelorMittal de Fos-sur-Mer est un site stratégique disposant d’outils de production essentiels. Des investissements utiles y étaient prévus pour améliorer sa performance environnementale.  
A l’heure où nous écrivons, l’arrêt progressif des installations est programmé pour la fin du mois de juin, faute de commandes suffisantes. Cet arrêt, s’il n’est pas annoncé comme définitif, fragilise le site dans la perspective du redémarrage des besoins en acier. 
Notre préoccupation commune est de créer les meilleures conditions pour continuer à produire de l’acier à Fos, où toute une chaîne d’entreprises partenaires est installée. Il en va de l’avenir des emplois, mais aussi de nos territoires et de la capacité de production de notre pays. Il y a, en la matière, une responsabilité publique partagée.

L'ensemble des industries du territoire méritent toute notre vigilance dans ce contexte économique.
Cette question nous semble suffisamment cruciale pour demander la tenue d’une table ronde, pour laquelle nous sommes disponibles, avec l’ensemble des acteurs afin de penser l’avenir du site dans les meilleurs délais.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Ministre nos salutations les meilleures.

Pierre Dharréville

Député des Bouches-du-Rhône

Martine Vassal 

Présidente du Conseil Départemental

Présidente de la Métropole d’Aix-Marseille

Jean Hestch

Maire de Fos-sur-Mer

Gaby Charroux

Maire de Martigues

Martial Alvarez

Maire de Port Saint Louis du Rhône

Patricia Pedinielli

Maire de Port de Bouc

Francois Bernadini

Maire d’Istres.

Béatrice Aliphat

Maire de Saint-Mitre-les-Remparts

 

 

La fabrique du commun

14 quai Général Leclerc, 

13500 Martigues

téléphone : 04 42 02 28 51

 

Dans votre ville un jeudi par mois sur rendez-vous 

  • Port-Saint-Louis du Rhône le 1er jeudi du mois de 15h30 à 17h Maison de services au public
  • Istres le 2ème jeudi du mois de 16h à 17h30 Hôtel de ville
  • Port de Bouc le 3ème jeudi du mois de 16h à 17h30 CC Elsa Triolet

 

La lettre d'information

 Inscription *                            (* information obligatoire)

Appuyer sur "Entré"